Voici pourquoi il ne faut plus porter de soutien gorge

Nous avons pour habitude de nous intéresser au confort et à l’esthétique que procurent les soutiens-gorge. Cependant, ils peuvent être à la base de divers troubles et malaises.

La sagesse de notre corps semble même nous pousser à nous en débarrasser dès que nous en avons l’occasion, sûrement parce qu’il l’étouffe. Ce qui n’est pas de nature à encourager les intérêts de cette industrie de plusieurs milliards de dollars, au détriment de notre santé.

Actuellement, aucun lien direct n’est établi entre le port du soutien-gorge et le développement du cancer du sein. Cependant, plusieurs théories récentes soutiennent des points de vue divergents de ses effets sur la santé. Les défenseurs du soutien- gorge soulignent que cet accessoire est le moyen idéal d’éviter l’affaissement que nous redoutons à l’adolescence. Cependant, certaines études montrent qu’en renonçant au soutien-gorge, les ligaments qui soutiennent les tissus mammaires se renforceraient naturellement.

Pour certains, le port du soutien-gorge est surtout une question d’esthétique, somme toute, une construction culturelle soutenue par l’industrie, en faisant fi des répercussions sur la santé. Pourtant, notre système lymphatique est affecté par le port du soutien-gorge. Un soutien-gorge très serré peut perturber ce système en comprimant fortement les vaisseaux lymphatiques. Ce qui, à la longue, provoque l’accumulation de fluides toxiques dans les seins. Selon certains spécialistes, cette accumulation de fluides toxiques pourrait provoquer une excroissance tumorale ou entrainer l’inflammation des vaisseaux lymphatiques.

Cependant, si vous n’êtes pas prête à abandonner vos soutiens-gorge pour l’instant, ne vous inquiétez pas. Voici quelques conseils pour garder vos seins en bonne santé. Tout d’abord, utilisez des soutiens-gorge confortables, amples ou sans armatures. Ensuite, essayez de limiter le temps durant lequel vous portez vos soutiens-gorge. Dès que vous êtes prête à vous détendre, débarrassez-vous-en. Enfin, ne dormez jamais avec un soutien-gorge.

Lire la suite de l'article