Rebouillir votre eau de consommation, de café ou de thé peut causer le cancer

Il est courant de remplir la bouilloire électrique et de n’utiliser qu’une partie de l’eau chauffée pour votre thé du soir. Puis, hop, le lendemain, vous faites rebouillir cette même eau pour votre café. Découvrez ce qui se passe lorsque vous consommez régulièrement de l’eau rebouillie ou à une température élevée. Cela peut causer le cancer !

Si l’eau bout trop longtemps ou est rebouillie, les composés chimiques, tels que l’arsenic, les nitrates et le fluorure se dégradent et peuvent devenir nocifs. Même les minéraux qui sont bons pour l’organisme peuvent devenir dangereux lorsqu’ils subissent un certain traitement qui les dénature, comme le sel de calcium pouvant entraîner des calculs rénaux et biliaires.

1. L’Arsenic

« L’eau potable pose la plus grande menace pour la santé publique à cause de l’arsenic » selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Les dangers de la toxicité de l’arsenic comprennent une neuropathie périphérique, des symptômes gastro-intestinaux, des lésions cutanées, le diabète, des effets sur le système rénal, des maladies cardiovasculaires et même le cancer.

2. Les Nitrates

Les nitrates se retrouvent naturellement partout, dans la terre, l’eau et l’air. Cependant, ce produit chimique peut devenir nocif lorsqu’il est utilisé comme agent de conservation alimentaire, comme dans la charcuterie, ou lorsqu’il est exposé à une chaleur élevée.

Lorsque les nitrates sont exposés à des températures élevées, ils se convertissent en nitrosamines, qui sont cancérigènes. Les nitrates ont été associés à de nombreuses maladies, telles que la leucémie et différents cancers, notamment du côlon, de la vessie, de l’ovaire, de l’estomac, du pancréas et de l’œsophage.

3. Le Fluorure

De nombreuses études ont été faites sur les effets controversés du fluorure et sa présence dans l’eau potable. Ainsi, l’exposition au fluorure a été associée à une défaillance de la fonction neurologique et cognitive chez les enfants. Le fluorure contenu dans l’eau potable a donné lieu à un QI plus bas marqué chez les enfants. Il pourrait également influencer la fertilité.

Lire la suite de l'article