Comment faire pousser un avocatier pour toujours avoir des avocats bio

Très nutritifs et délicieux, les avocats sont un aliment de base pour un régime alimentaire sain. Avoir votre avocatier à la maison vous épargnera les aller-retour intempestifs à l’épicerie et vous garantira un approvisionnement quotidien en avocats frais, en plus de réduire vos dépenses. C’est étonnamment facile. Vous verrez comment vous pouvez obtenir un arbre à maturité à partir d’une petite graine en 10 étapes faciles.

Voici ce que vous devez faire:

ÉTAPE 1
Noyau
Retirer le noyau et laver délicatement toute la chair collée dessus pour empêcher la moisissure. Le Tremper pendant quelques minutes dans de l’eau d’abord vous rendra la tâche plus facile. Faire attention à ne pas enlever la peau brune du noyau. Vous remarquerez qu’il n’a pas une forme ronde parfaite.

ÉTAPE 2
Placement
Tous les noyaux d’avocat ont un fond et un côté supérieur. La racine future poussera par en bas et la pousse ressortira d’en haut. Vous pouvez facilement distinguer l’extrémité légèrement plus pointue, c’est le haut. Il est important de placer le fond vers le bas de sorte que les racines croissent doucement vers le bas grâce à la gravité. Vous devez submerger environ un quart du noyau.
Avec un couteau bien aiguisé, vous pouvez couper une fine tranche en haut et en bas du noyau, cela fera considérablement accélérer la germination. Envelopper dans une serviette en papier ou un tissu très humide, ensuite placer dans un plat couvert et le mettre dans un endroit sombre pendant 2-4 semaines. La racine est généralement la première croissance à sortir du noyau. Une fois que la racine est d’environ 8 cm de long, passer à l’étape 6 directement.

ÉTAPE 3
Cure-dents
Coller 3 ou 4 cure-dents sur les côtés du noyau, puis vous assurer que les injections sont régulièrement espacées autour de la circonférence et sont faites avec un léger angle vers le bas en plein milieu de la graine. Caler les cure-dents fortement, car ils vous permettront de suspendre le fond de votre base d’avocat dans l’eau.

ÉTAPE 4
Lumière du soleil
Trouver un emplacement avec un bon ensoleillement et y placer le verre d’eau. Si vous vivez dans l’hémisphère nord, sélectionner, par exemple, une fenêtre donnant sur le sud, cela permettra de maximiser la lumière du soleil, en particulier aux mois les plus sombres. Garder à l’esprit qu’un bon ensoleillement est nécessaire, mais la lumière directe du soleil toute la journée peut être trop forte pour ce stade de croissance de votre plant fragile. Garder un œil sur lui et ajuster son emplacement, de sorte qu’il reçoive beaucoup de lumière, mais pas trop de soleil direct.

Entretien
Afin d’observer quand les racines commencent à se développer, utiliser un verre clair. C’est également utile pour prévenir les champignons et les moisissures. Il est préférable de changer l’eau tous les 1-2 jours, mais vous pouvez le faire tous les 5-7 jours. Si vous choisissez cette dernière option, surveiller vos semences et agir rapidement si vous repérez toute trace de moisissure. Essuyer avec des quantités égales d’eau et de bicarbonate de sodium (bicarbonate de soude). Cela va créer un résidu de surface alcaline pour inhiber la croissance de moisissures et de champignons qui prospèrent dans un environnement acide.

ÉTAPE 5
Patience
Bien que de nombreux sites Web suggèrent un miracle de 2-4 semaines avec la méthode du cure-dents, dans de nombreux cas, la germination peut prendre huit semaines, soyez donc patient et n’abandonnez pas. Quand la graine commence à germer, la peau brune extérieure tombe et le sommet du noyau se dessèche et forme une fissure. La fissure deviendra plus grande et une petite racine va commencer à pousser vers le fond. Comme la racine pivotante fait son chemin vers le bas, une petite pousse apparaitra à travers le haut du noyau. Il est très important de ne pas oublier de garder la racine immergée. Si vous ne le faites pas, votre plante va mourir et toute votre attention et le travail acharné que vous avez fourni jusqu’ici seront vains.

ÉTAPE 6
Sol
Lorsque les racines sont bien développées, environ 2-3 cm de long, il est temps d’empoter votre semis. Un pot de 15 cm est une bonne taille pour commencer. Le plastique est bien, mais l’argile ou le tissu sera idéal. Ajouter 3 cm de gravier ou de support similaire vers le bas pour assurer le drainage et la ventilation appropriée et, bien sûr, beaucoup de trous de drainage. Garder le sol assez humide pour la première semaine. Après cela, arroser comme décrit ci-dessous.

ÉTAPE 7
Arrosage
Arroser légèrement et fréquemment, mais ne pas rendre le sol boueux. Si les feuilles jaunissent, cela signifie que la plante reçoit trop d’eau. Laisser le sol sécher pendant quelques jours, puis recommencer les arrosages légers. Si les feuilles deviennent brunes, c’est qu’elles ne reçoivent pas assez d’eau.

Astuce
Lorsque les feuilles s’enroulent légèrement vers le haut comme un bol essayant d’attraper l’eau de pluie, c’est qu’elles ont soif. À l’opposé, si elles se recroquevillent vers le bas, c’est qu’elles ont eu beaucoup d’eau.

ETAPE 8
Taille
Enlever les quelques feuilles d’en haut pour aider la plante à produire des branches plus solides et plus complètes, avec un feuillage plus touffu. Faites-le lorsque la tige a atteint environ 30 centimètres de hauteur. Répéter tous les 15 à 30 centimètres.

ÉTAPE 9
Les parasites
Des acariens peuvent apparaître, si vous oubliez d’arroser votre semis, et il risque de se dessécher complètement. Bien sûr, il est préférable de maintenir un bon niveau d’arrosage, néanmoins si découvrez une infestation de tétranyques, votre meilleure astuce c’est de vaporiser le haut et le bas des feuilles avec un mélange d’eau et une goutte ou deux de savon à vaisselle dans un rapport d’environ 240 ml d’eau pour une goutte de savon. Ensuite, rincer votre plante avec de l’eau pure pour enlever le savon et que les feuilles puissent respirer.

Les pucerons peuvent aussi être un problème, mais ils sont un peu plus faciles à vaincre. Un truc très efficace consiste à envelopper un peu de ruban adhésif autour de votre main, le côté collant vers l’extérieur, et tapoter légèrement vos plantes infectées. Les pucerons colleront au scotch et vous pourrez ensuite les jeter. Vous aurez certainement laissé quelques petits pucerons ou des œufs cachés sur votre arbre, utiliser la méthode du savon ci-dessus. C’est une bonne idée de commander quelques coccinelles pour nettoyer toutes les extrémités et prévenir d’autres infestations.

ÉTAPE 10
Si vous vivez dans un climat chaud qui ne connaît pas des températures inférieures à 7° Celsius, vous pouvez planter votre avocatier dans le sol à l’extérieur. Bien qu’il tolère les deux sols, acides et alcalins, le meilleur niveau de pH pour un rendement élevé est entre 6 et 6,5. Cette plage légèrement acide peut être obtenue en mélangeant périodiquement le sol avec de la chaux ou du soufre, en fonction du pH.

Si vous n’avez pas la chance de vivre en milieu si chaud, ne vous inquiétez pas. Une fois que la plante dans votre pot initial est entièrement développée et qu’elle tire du pot presque tout le terreau avec elle, il faut la transplanter dans un pot plus grand. Il suffit de placer votre arbre à l’intérieur à côté de votre fenêtre ensoleillée, avant que les températures ne descendent en dessous de 50 degrés F.

Astuce
Pour réduire le risque de pourriture des racines, planter l’arbre avec des fleurs ou des herbes qui nécessitent beaucoup d’eau, pour absorber l’excès d’humidité.

Fertiliser
La première année, nourrir votre arbre avec un engrais organique riche en azote. Utiliser environ une cuillère à soupe par gallon d’eau et allez-y doucement; les jeunes plants n’ont pas besoin de beaucoup. Après la première année, augmenter graduellement votre fréquence avec moins d’arrosages. Pendant l’hiver, l’arbre est en dormance, donc fertiliser une seule fois toutes les 6 semaines.

Lire la suite de l'article