Ce que votre peau révèle sur votre santé mentale

Nous portons beaucoup d’attention à notre peau. Les femmes la couvent de nombreux soins de beauté. Cependant, elle peut nous envoyer des signaux révélateurs d’une détresse psychologique.

On est tous conscients de comment notre mental est connecté à notre corps et vice versa. La méditation est aussi importante pour notre cœur que le sport. En outre, la nourriture que l’on ingère peut influencer notre humeur, et le stress peut transparaître sur la surface de notre peau en causant des éruptions qui, à leur tour, causent plus de stress.

Mais ce n’est pas juste le stress qui cause des problèmes de peau. L’anxiété, la dépression et d’autres conditions physiologiques aussi peuvent en être la cause. L’American Psychological Association affirme qu’une nouvelle discipline appelée Psychodermatologie tente de comprendre la relation entre notre santé mentale et notre peau.

Les nouvelles recherches suggèrent que plusieurs thérapies utilisées pour traiter des problèmes psychologiques, comme la thérapie comportementale et cognitive, peuvent aider à remédier aux conditions dermatologiques aussi.

« La peau est la partie la plus apparente de notre corps qui peut être impactée par des facteurs psychologiques, pourtant, très peu de psychologues s’y attardent », affirme Kristina G. Gorbantenko-Roth, professeure de psychologie à l’Université du Wisconsin-Stout. « C’est un cas classique de santé psychologique, seulement, il se trouve dans une région différente ».

Alors si vous avez un problème de peau comme l’acné, la rosacée, le psoriasis, l’eczéma ou autre et que rien ne semble fonctionner, il serait temps de considérer un traitement psychologique. Qui sait ? Peut-être qu’un jour les médecins prescriront des doses quotidiennes de méditation plus facilement que les crèmes.

Lire la suite de l'article