7 Bienfaits de la pratique du yoga chez les femmes en période de ménopause

Le nombre de femmes qui pratiquent le yoga après l’âge de 50 ans est en hausse constante, car elles réalisent que c’est le moyen idéal de contrôler les troubles émotionnels et hormonaux souvent associés à la ménopause et au vieillissement.

Comme toutes les femmes qui connaissent des fluctuations émotionnelles et physiques le long de leur vie à cause du processus naturel du vieillissement, le yoga peut être un outil utile pour contrôler vos émotions. Voici sept manières dont le yoga peut aider à faciliter la transition vers la ménopause.

La pose Sukhasana est parfaite pour la relaxation efficace de votre corps et votre esprit. Asseyez-vous les jambes croisées sur un tapis, avec vos yeux fermés, et prenez trois grandes respirations. Apaisez votre esprit et concentrez-vous sur les pensées qui le traversent. Portez votre attention sur la respiration, détendez-vous et laissez la pose faire sa magie.

1. Le yoga diminue le stress

La pratique du yoga régule la respiration et permet de réduire l’anxiété. Elle inhibe également toutes les vibrations négatives, nous apportant plus de paix intérieure. C’est également une méthode très efficace pour réduire et contrôler la colère, ainsi que toutes les manifestations émotionnelles liées aux changements hormonaux.

2. La douleur et l’inconfort physique sont soulagés

Les praticiens de yoga auraient une tolérance plus élevée à la douleur. Les courbatures et les douleurs associées à la ménopause, comme les maux de dos et de cou, et la douleur chronique en général, peuvent être atténuées avec une pratique régulière.
La position Surya Namaskar contribue à accroître la flexibilité des articulations et à travailler tous les muscles du corps – un travail physique et émotionnel complet. Faites 5-10 mouvements par jour pour améliorer votre humeur.

3. Les bouffées de chaleur sont réduites

Durant la ménopause, les bouffées de chaleur sont causées par un excès de pitta – l’énergie biochimique – dans le corps qui doit être libéré. Certaines asanas (ou postures) qui peuvent aider sont : Ardha Padma Baddha Paschimottanasana, Ardha Matsyendrasana et Supta Padmasana.
Lorsque vous avez des bouffées de chaleur, vos mouvements doivent être lents, en accordant une attention particulière au rythme de votre respiration et à la position de la langue sur le toit du palais. Cela permet d’apaiser l’esprit.

4. La pression artérielle est régulée

Un symptôme courant pendant la ménopause est les sueurs nocturnes. Une pratique régulière du yoga réduit l’hypertension artérielle et favorise l’oxygénation et la circulation sanguine. Ce qui soulagera ces sueurs désagréables.
La Savasana est une pose idéale qui vous permet de vous détendre et de concentrer votre attention sur votre respiration. En éloignant votre attention du stress et des tensions du monde extérieur, vous êtes plus en mesure d’instaurer une harmonie intérieure.

5. C’est un remède naturel

Le yoga est un moyen fantastique et naturel d’apaiser les symptômes associés au cycle menstruel. Beaucoup de femmes souffrent en silence ou prennent des pilules pour réduire la douleur. Le yoga vous aide à être plus calme émotionnellement et physiquement.

6. C’est encore mieux lorsqu’il est combiné avec l’aromathérapie

Le yoga et l’aromathérapie ont des avantages physiques, mentaux et spirituels. Non seulement, vos sens sont fascinés par les beaux arômes lors de votre pratique, mais les effets sont accrus par l’utilisation thérapeutique d’huiles essentielles.
Les vertus curatives des huiles d’aromathérapie libèrent des émotions anciennes ou négatives, apaisent les muscles tendus, aident à équilibrer les fluctuations hormonales ainsi qu’à réaligner les chakras.

7. Il est idéal pour les articulations

Le yoga a été prouvé pour aider les personnes souffrant de pathologies liées aux articulations, comme l’arthrite. Bien que la plupart des femmes ménopausées souffrent d’arthrite, c’est un problème de santé qui est souvent associé au vieillissement.

La pratique du Hatha yoga peut aider à soulager les douleurs articulaires, la fatigue et d’autres symptômes apparentés. Une étude sur des femmes de 21 ans à 25 ans qui souffraient de polyarthrite rhumatoïde (pour une moyenne d’environ 10 ans) a permis de démontrer, après six semaines, que celles qui pratiquaient du yoga étaient en mesure de mieux accepter et de gérer leur douleur. Elles ont également signalé acquérir une meilleure santé générale et une plus grande énergie.

Lire la suite de l'article