3 Signes que votre « alimentation saine » vous rend malade

Notre perception des régimes est si diverse. Comment un régime alimentaire pourrait-il être le meilleur et pourquoi le laisser être notre centre d’intérêt ? Je vous mets au défi de considérer si oui ou non certaines restrictions alimentaires pourraient vous aider à être en meilleure santé et s’il est vraiment nécessaire de critiquer les autres pour leurs choix alimentaires différents.

Il est certain que nous recherchons tous la même chose : une alimentation saine et équilibrée, qui nous procure une croissance saine et durable. Voici 3 indices qui montrent que vous êtes en train de saboter votre propre santé :

1. Vous traitez votre alimentation comme une religion

Les tendances diététiques gagnent en popularité chaque année. En 2013, la diète Paleo était le régime le plus recherché sur Google, bien en avance sur Atkins, le véganisme ou le régime méditerranéen. Le nombre de végétariens aux États-Unis a plus que doublé entre 2008 et 2015, passant de 2,3% à 5%. Les livres de cuisine végétarienne sont le secteur le plus dynamique dans l’industrie de l’édition de livres de cuisine.

Je suis heureux de voir des gens s’intéresser à leur santé et réduire leur consommation de produits d’origine animale. Cependant, ce qui me préoccupe, c’est l’allégeance inflexible qu’ont certaines personnes avec leurs choix alimentaires. Nous faisons des règles pour nous et considérons que tout ce qui y est contradictoire est mauvais.

Les végétaliens ne veulent pas entendre que la consommation de produits d’origine animale à l’occasion peut effectivement être une bonne chose. Nos amis carnivores ne veulent pas entendre que vous pouvez vivre sur un régime alimentaire à base de plantes et que vous ne devez pas manger que de la viande pour obtenir des quantités adéquates de protéines.

En pensant de manière unilatérale, nous nous mettons à travers le chemin de notre propre progression santé. Au final, donner à notre corps les nutriments dont il a besoin pour survivre est la priorité ; c’est la seule façon dont nous pouvons vivre une vie optimale. Donc assouplir nos préférences alimentaires – et ne pas avoir de jugement sur les autres – est une bonne chose.

2. Vous attendez les jours « de triche » avec impatience

J’ai vu tant d’amis au régime qui avaient hâte de le contourner, pour se faire plaisir. Priver votre corps pendant 80% du temps se retourne souvent contre vous.

Vous vous sentez très mal après et votre corps est déstabilisé. Lorsque la privation et la perte de poids sont le focus principal, vous vous mettez vous-même à l’échec. Oui, rentrer dans les jeans que vous portiez à 25 ans serait bien, mais avoir un corps en pleine santé, sans inflammation et autres, n’est-ce pas un meilleur objectif ? Bien traiter votre corps (aussi peu sexy que cela puisse paraître), est ce qui mène habituellement à la perte de poids.

Lorsque nous mangeons pour nous sentir bien, tout trouve sa place, croyez-moi. Donc, faites des jours de triche une chose du passé. Votre corps vous en remerciera.

3. Vous croyez que la nourriture dicte votre style de vie

Levez la main si vous avez annulé un dîner avec une amie parce que vous aviez peur de ne pas pouvoir trouver quelque chose sur le menu. Ou vous êtes devenu végétalien parce que tout le monde à votre studio de yoga l’était. Ou vous avez sauté un dîner en famille avec tous vos plats préférés parce que vous étiez en détox.

Si cela semble familier, votre style de vie plus sain affecte vos relations et votre vie de manière négative. La façon dont nous choisissons de manger ne doit pas être gênante. C’est, en fait, une occasion de faire preuve de créativité et d’être présent pour les gens dans votre vie.

La nourriture est destinée à être appréciée. C’est également notre carburant – quelque chose qui nous maintient vivant. Et elle est destinée à rassembler les gens. Partager un repas avec les autres est une expérience qui est destinée à être vraiment savourée et non évitée.

Si vous pratiquez un de ces comportements (comme je l’ai moi-même fait une fois !), il est temps de repenser votre approche à l’égard de votre propre santé et votre bien-être. L’acceptation est une belle chose. La compassion en est une autre.

Si vous considérez votre alimentation comme un facteur d’épanouissement et que vous permettez aux autres de faire la même chose quel que soit leur choix, nous aurons tous la possibilité d’atteindre notre potentiel et de nous sentir incroyablement bien, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Lire la suite de l'article