13 Raisons pour lesquelles vous ne perdez pas de poids, alors que vous avez réduit les glucides

Pour perdre du poids de façon saine et durable, une alimentation faible en glucides est bien indiquée. Cette habitude rend votre corps plus sain, rééquilibre votre taux de sucre sanguin et prévient l’inflammation. Partant, vous perdrez du poids naturellement. Toutefois, si cela fait un bon moment que vous avez réduit les glucides et que vous ne voyez pas de résultats, voici quelques points à considérer.

1. Votre consommation de fruits

Ce n’est pas parce que les fruits sont naturels que vous pouvez en manger autant que vous voulez. Les fruits contiennent du fructose et en consommer en grandes quantités peut déclencher des déséquilibres de l’insuline. Une bonne portion de fruits est une poignée de fruits rouges et la moitié d’un grand fruit, comme une pomme ou un pamplemousse.

2. Votre consommation de noix

Ce n’est pas parce que les noix sont faibles en glucides que vous pouvez en manger une tonne. La bonne portion de noix est une poignée ferme, pas plus. La consommation excessive de noix peut provoquer un déséquilibre de votre ratio d’acides gras Oméga-6 et Oméga-3, ce qui est de nature à freiner tous vos efforts.

3. Vos casse-croûtes préférés

Vous rabattre sur les chips, biscuits et autres friandises à haute teneur en glucides, quand vous ressentez une fringale ne favorisera évidemment pas votre perte de poids.

4. Votre consommation d’aliments faibles en glucides

C’est bien de manger des aliments sains, mais veillez à contrôler votre consommation de friandises à faible teneur en glucides ; afin de ne pas vous laisser prendre au piège des calories. Sinon les kilos auront tendance à grimper.

5. Votre consommation de gras

Plusieurs personnes croient que le gras est la bête noire des régimes. Cela est vrai pour certains gras, mais d’autres gras sains comme l’huile de coco et l’huile d’avocat sont excellents pour la santé. De plus, manger les bonnes quantités de ces bons gras peut vous aider à perdre du poids aisément.

6. Vos proportions de gras sains

Les bons gras sont excellents pour une alimentation équilibrée, mais il est important d’être vigilant sur les proportions. Les rations recommandées sont deux cuillères à thé de gras sains (comme l’huile de coco, d’olive ou d’avocat) une poignée de noix ou d’olives ; ou encore une moitié d’avocat.

7. Votre apport quotidien

Il ne s’agit pas d’être pointilleux sur la composition de vos repas, mais vous devez vous assurer que vous ne mangez pas trois fois plus que vos besoins. Cela peut être laborieux, mais il est nécessaire de connaitre vos besoins quotidiens.

8. Votre manque de rigueur

Lorsque vous percevez un brin de résultat et que vous perdez un peu de poids, vous avez certainement tendance à relâcher et à reprendre vos vieilles habitudes. Rappelez-vous les raisons pour lesquelles vous avez décidé d’adopter cette pratique et n’oubliez pas votre première règle qui est de ne pas manger de glucides.

9. Votre péché mignon

Laisser tomber une panoplie d’aliments, mais abuser du seul met dont vous n’arrivez pas à vous défaire peut réduire à néant votre dévouement. La plupart des gens s’accrochent à un aliment ou à une boisson remplie de sucre qui détruit tous leurs efforts de perte de poids.

10. La qualité de votre sommeil

Le manque de sommeil perturbe votre métabolisme et vous fait prendre des kilos, tandis qu’un bon repos régule votre équilibre hormonal et favorise votre perte de poids. Veillez à vous accorder un sommeil de qualité.

11. La planification de vos repas

Conformément à votre diète, il serait préférable de déterminer d’avance ce que vous mangerez quotidiennement et aux diverses occasions festives prévues, sinon vous risquez de vous laisser aller et ne pas atteindre votre but.

12. Une attente non modérée

Vous vous attendez peut-être à avoir des résultats trop rapidement. Sachez qu’une alimentation faible en glucides n’est pas un régime rapide, mais bien un style de vie qui mène à des résultats durables. De plus, chez certaines personnes, la perte de poids peut être plus complexe, en raison de leur constitution organique. Alors, prenez votre mal en patience.

13. La gestion de votre stress

Si vous êtes déjà mince, mais avez toujours du gras autour du ventre, il y a des chances que ce soit le cortisol. Trop de stress entraine une sécrétion élevée de cortisol dans votre organisme qui perturbe votre digestion. Faites donc de la gestion du stress une partie intégrante de votre plan de perte de poids.
« La patience est un chemin d’or » est-il dit, alors soyez confiant et patient et vous aboutirez.

Lire la suite de l'article